SOSChevaux

Association loi 1901 - RNA W626003446 - CNIL 2074581

La partie "administrative"

Ne croyez surtout pas que la partie administrative soit "légère". Elle prend plusieurs heures de travail dans le courant d'une journée, il faut :

- vérifier le contenu des formulaires avant de publier une annonce ;
- faire la mise en page ;
- diffuser sur les différentes pages et groupes des réseaux sociaux, sur le site ;
- entrer la puce (transpondeur, microchip) dans la base de données.

Suivant ce qu'a pu ou su faire l'annonceur, il faut aussi :

- Nous contactons souvent aussi les mairies, voir gendarmeries, polices pour savoir s'ils n'ont pas déjà un indice pour nous (animal trouvé errant et sécurisé, ou si un propriétaire n'est pas à la recherche de son animal porté manquant.) ;
- Contacter les clubs, centres équestres, refuges...

Il nous arrive aussi, d'essayer d'apporter un soutien moral. La disparition d'un animal, place souvent les membres du foyer dans la détresse morale.

Et ensuite, il y a le travail de "bureau"

Chaque alerte à un dossier propre. Entre l'impression, le classement et le suivi....

Le suivi : Pas toujours évident
C'est encore un travail du bureau, mais il faut bien le faire.

Entre les personnes qui ne suivent pas leur annonce, celles qui déménagent et ne laissent pas les informations pour les contacter, celles qui ont retrouvé leurs animaux, mais omis de nous tenir informé... Ce sont là encore des heures de travail.

Cette partie de nos activités, est délicate, surtout depuis la mise en place des nouvelles lois sur la protection de la vite privée. Au vu des informations que nous relevons pour diffuser une alerte ou pour nos bénévoles, il nous a fallu nous déclarer au CNIL. L'accès aux informations est limité aux seuls membres du bureau.

Et puis, il y a le travail de terrain. C'est celui-ci qui a motivé l'intérêt de beaucoup et qui nous a conduit à nous"constituer" en association. Association "de fait" dans un premier temps, puis "loi 1901"... à suivre