SOSChevaux

Association loi 1901 - RNA W626003446 - CNIL 2074581

Pour informations.

Contrairement aux idées reçues

Beaucoup pense que par ce que notre activité principale est sur la toile, nous n'avons pas de dépenses. Une petite mise au point s'impose.. Le matériel de "bureau" souffre et s'use, tombe en panne ou "rend l'âme".
Et si vous vous êtes montré attentif en lisant "nos activités", vous aurez noté que notre activité n'est pas que du travail de "bureau".

Quelques détails (ou rappel) :

Depuis notre création nous avons usés :

Pour le bureau
- 7 ordinateurs de maison (et celui qui tourne aujourd'hui est "malade") ;
- 3 ordinateurs portables (qui servent principalement lorsque nous sommes sur le stand)
- 10 imprimantes (pour le moins) ;
- 2 faxes (heu, aujourd'hui on envoie de mails) ;
- 3 plastifieuses :

L'ordinateur de maison (puisque à ce jour nous n'avons plus qu'un) tourne H 24. Le dernier portable nous a lâchés il y a quelques semaines, à notre dernière brocante.

Je ne fais pas le compte des rames de papier, des enveloppes, des timbres, des appels téléphoniques (même si aujourd'hui, il existe des portables avec forfait, ce ne fut pas toujours le cas), des cartouches d'encre, stylos...Sans oublier que chaque fois qu'un OS (millénium, XP...) s'arrête, il faut soit payer la mise à jour des logiciels, soit acquérir les nouvelles versions. Et ce n'est pas gratuit.

Pour le terrain
- 3 lecteurs de puce (un cheval parfois.... je te pousse et je piétine) ;
- 2 bonne paires de jumelle ;

Et aussi les longes, les licols qui avec le temps se "fanent", les trousses de premiers soins....

Cerise sur le gâteau

Les véhicules... Nous utilisons nos véhicules personnels (quoi que moi, à ce jour, je n'en ai plus). Les kilomètres parcourus nous coûtent en carburant, en entretien, en usure de pneu. La mécanique qui souffre parfois. On vient encore de changer le boitier de vitesse du 4X4 et l'embrayage.

Alors "NON" Madame Jeanine M : (qui se reconnaitra si elle passe par là).
Nous n'avons pas honte de faire des appels aux dons. Qui d'ailleurs, jusqu'à il y a peu, étaient plutôt discret.